C’est quoi la mode ?

C’est quoi la mode ?

La mode est le reflet d’une époque, d’un pays, d’une culture ou d’une population. Qu’elles soient vestimentaires, artistiques, musicales, décoratives, esthétiques, politiques, langagières, sportives ou géographiques… les modes se font et se défont, excluent ou embrigadent, touchent tous les milieux et tous les domaines. On peut l’aimer, la fuir, la rechercher, la mépriser… Mais de quoi parle-t-on, d’où cela vient-il et à quoi ça sert ?

Qu’est-ce que la mode ?

Quand on pense à la mode, on a en tête l’industrie de l’habillement, le luxe, les cosmétiques, les marques qui créent et développe les accessoires pour embellir le look… La mode est aussi un moyen d’affirmer son rang social, son pouvoir d’achat ou sa personnalité.

Trois « Ariane » en classe, tous en vacances en République dominicaine ou encore « yo man » pour dire « bonjour »… La mode crée des changements qui se renouvellent régulièrement ainsi, deux, trois, quatre fois l’an, dans le cas de la mode vestimentaire avec les collections qui se succèdent. Une autre particularité de la mode est qu’au lieu d’ajouter de nouveaux éléments, elle a tendance à les remixer.

D’où vient la mode ?

Si ceux qui créent la mode sont souvent des artistes ou des créateurs, chacun peut se sentir vouloir en lancer une. Nous avons tous une part créative en nous… La mode est défendue par les critiques et par tous ceux qu’elle touche qui en deviennent des ambassadeurs… Là aussi, nous pouvons être impactés, pour le peu que nous en ayons envie, car suivre la mode n’est pas obligatoire…

Difficile de dire à quand elle remonte, difficile d’imaginer si les hommes préhistoriques bavardaient sur la dernière peau de bête à la mode… Il semble cependant que ce soit à l’Antiquité que l’on retrouve les premiers phénomènes de mode telle que nous la connaissons aujourd’hui. C’est au Moyen-Age, grâce par exemple à l’ouverture commerciale de la Route de la soie, que la rencontre d’autres civilisations a permis l’essor de la mode.

Comment nait une mode vestimentaire ?

La mode repose sur la puissance de la « griffe » de ceux qui transforment des objets inertes, des matières premières telles du tissu en objets magiques, porteurs de sens représenté par une couleur, une forme ou un logo. La mode peut aussi naitre sans raison ni origine précise. Elle survient à une certaine période, car les conditions sont réunies pour qu’elle apparaisse. Si son origine est souvent difficile à déceler, celle expliquant la raison de sa disparition est souvent toute aussi mystérieuse.

Quel sens a la mode ?

La mode est une manière de vivre, de penser, propre à une époque, à un pays, à un milieu. Elle est souvent considérée comme superficielle ou encore comme une manière de vendre des produits que le consommateur (donc toi) peut se sentir contraint d’acheter « car c’est à la mode ». La mode permet de rassembler des individus qui vont aller vers les mêmes désirs ou faire les mêmes choix. Elle véhicule des valeurs comme le changement, l’éphémère, le nouveau, le moderne, le dernier cri, l’original, le fortement médiatisé, l’élitisme, le luxe…

La mode est une activité économique parce qu’elle produit des objets, mais c’est aussi une activité artistique parce qu’elle produit des symboles. Elle ne se contente donc pas de transformer du tissu en vêtements, elle crée des objets qui ont un sens pour ceux qui les portent.

Qu’est-ce que ça représente ?

Depuis de nombreuses années, l’industrie de la mode est une source d’activité économique et d’emploi au Québec, particulièrement à Montréal avec des ventes de 7,6 millards de dollars.

Ainsi, le Québec est, encore aujourd’hui, le chef de file de cette industrie au Canada :

  • En 2012, avec 28 325 emplois, le Québec regroupait environ 48 % des emplois de l’industrie canadienne de la mode. L’industrie québécoise comptait 1 833 établissements et ses ventes totalisaient 7,6 milliards de dollars;
  • Avec 70 % des établissements de l’industrie québécoise, la région de Montréal se classe au troisième rang en Amérique du Nord pour la fabrication de vêtements

Montréal occupe le troisième rang en Amérique du Nord pour la fabrication de vêtements. C’est une industrie qui, fortement touchée par la mondialisation a quand même pu se structurer en de nouveaux modèles d’affaire et compte de plus en plus de joueurs de classe mondiale.

La transformation de l’industrie au cours des dernières années a fait en sorte que les frontières entre fabricants, grossistes-distributeurs et détaillants sont de plus en plus ténues, puisque les entreprises tendent à contrôler l’ensemble de ces fonctions. En considération de toutes ses facettes, on constate qu’elle regroupe aujourd’hui les entreprises suivantes :

  • Fabricants de vêtements, de chaussures et autres produits connexes en cuir;
  • Grossistes-distributeurs de vêtements, d’accessoires vestimentaires et de chaussures;
  • Détaillants de vêtements et chaussures ainsi que les grands magasins intégrés verticalement (pour ces entreprises, seuls les emplois de conception, d’élaboration de produits et de production sont retenus à des fins d’analyse statistique,   ces emplois étant historiquement liés au secteur de la fabrication).

C’est pour qui ?

On suit la mode pour signaler son appartenance à un groupe social, un groupe de pensée, une forme d’esthétisme, pour se distinguer des autres ; donc pour signaler son originalité, ses refus, ses rejets sociaux, politiques… La mode rassemble et rassure. Mais on peut aussi être à la mode par conformisme.


Crédits et images :

Fil Santé Jeunes

mmode

pixabay_new_logo-svg