Le fil d’Ariane | Les métiers de la couture à Montréal

couverture-blog

À propos du projet par Anne et Maïa

C’est sur un coin de table du Mile-End, dans l’odeur de café et de lait chaud que tout a démarré. C’est là que l’évidence s’est imposée.

Parler de couture serait notre fil d’Ariane, parler de Montréal serait l’essence de notre projet. Raconter ses commerces, ses artisans, ses créateurs, parler de ceux qui font l’âme de nos quartiers.

Faire défiler devant l’appareil non pas des mannequins déshumanisés, mais ces hommes et ces femmes bien réels qui font avec passion des métiers parfois en voie de disparition. Partager avec eux un café, engager la discussion et s’immiscer au cœur de leurs ateliers pour essayer de saisir un instant de leur vie.

On s’est finalement laissées entraîner dans ces histoires d’amour, d’héritage et de hasard. Entraînées dans le bonheur de découvrir un univers plein de simplicité. Loin du papier glacé des magazines, loin de la consommation et des grandes enseignes du vêtement.

Nous sommes entrées par la petite porte, pour y trouver le trésor que nous cherchions : l’authenticité.

Dans une industrie où tout est affaire de tendances, nous nous sommes retrouvées dans l’intemporalité. On nous a parlé de durabilité, d’environnement, de réutilisation et de transformation de l’existant. On nous a exhortées à mieux conserver pour ne pas jeter. A faire de nos traditions un moteur pour l’avenir, à bâtir sur l’existant pour ne pas recommencer sans cesse. Comme un pied de nez à la consommation.

Dans tous ces métiers pourtant si différents, ce qui nous a touché en plein cœur, c’est cette démarche humaine et personnelle, la transmission d’un héritage, qui nous donne envie de lâcher nos ordis pour retrouver nos établis.


Crédits et images :

Anne Gauthier et Maïa Wallis

ag_header3

bw-annegauthier-photographe1

Voici Anne Gauthier

Diplômée en ingénierie logiciel, Anne est globe-trotteure, passionnée par l’art, la photographie et la couture. Durant deux années sabbatiques, elle a couvert l’actualité en images au sein de la prestigieuse équipe de photographes au quotidien La Presse et fut couturière pigiste aux ateliers de costumes des Grands Ballets Canadiens et de Radio-Canada.

Idée originale et photographe du reportage sur les métiers de la couture “Le fil d’Ariane”.


bw-maiawallis-directriceartistique1Voici Maïa Wallis

Riche de ses hautes études à Paris en Arts Appliqués et Communication Visuelle, passionnée de design graphique et d’équitation, c’est une ultra douée pour la création typographique. Son mot préféré ? Hop !

Directrice artistique du reportage sur les métiers de la couture “Le fil d’Ariane”.